Une working girl en mode détente

Une working girl en mode détente dans un cadre idyllique niché en Cévennes.

Je m’appelle Louise et j’ai bien l’intention de m’accorder un moment de détente dans ce gîte de charme au cadre design que j’ai déniché dans le Gard. J’ai claqué la porte de mon appartement parisien ce vendredi matin, jeté mes escarpins dans le sac de voyage et chaussé mes baskets pour me glisser au volant de ma Lotus Evora en mode woman driver.

Louise, la working girl en bas couture Agnes Cervin

Louise en bas couture

Je vous invite à suivre étape par étape ce moment privilégié, car j’ai mis dans ma valise le strict nécessaire à savoir mes bas nylon, bas couture et bas de soie…

Après huit heures de route plaisir au volant de ma Lotus, me voilà arrivée dans le Gard en working girl détendue grâce à Joe Cocker, mon fidèle compagnon de route. Premier geste à faire, me déchausser pour remettre mes baskets à leur place, derrière le siège conducteur, afin d’enfiler mes fidèles escarpins. Il n’est pas question pour moi, d’aller à la rencontre de mes hôtes dans le plus simple appareil. J’oubliais de préciser que pour moi, faire 800 kms en voiture les jambes gainées de bas couture avec porte-jarretelles ne présente aucun problème. La surprise est toujours pour les autres quand je fais une pose sur les airs d’autoroute. Je porte quotidiennement des bas et cela fait longtemps que j’ai décidé d’ignorer le regard inquisiteur de mon boss ou de mes collègues de bureau, alors même en week-end, il n’est pas question de troquer mes bas contre un jogging.

A suivre…

Photos : Stéphane Perruchon

Modèle : Louise – Bas Agnes couture bicolore gazelle/noire Cervin

Lieu: Domaine de Monteils

5 réflexions au sujet de « Une working girl en mode détente »

  1. Qu’il est doux de s’évader ainsi… prendre la poudre d’escampette avec élégance fait doublement du bien !
    Je sens qu’il va être bien agréable de suivre les jolies jambes de Louise pour ce week-end de détente… soyeux !

  2. Les bas me faisaient déjà rêver, si en plus vous nous faites la surprise d’ un joli reportage en Lotus, étant moi-meme le propriétaire comblé d’une de leurs merveilles, on en devient encore plus admiratif étant donné le raffinement et la passion qui font la particularité de ces 2 marques..
    Merci à vous et bons baisers à Louise 😉

  3. Le nom de Lotus me fait rêver, il m’évoque le nom de Anthony Colin Bruce Chapman son fondeur, légèreté, puissance et jolies courbes.

    Merci pour cette jolie série de photos qui allie charme et élégance.
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*